Plus d'infos

Style

Chanson

Tracklist

01/ A qui de s'envoler
02/ Les fous
03/ B?bert
04/ D?lits de femmes
05/ Fleurs marines
06/ Souvent j'oublie
07/ Elle danse
08/ N'oublie pas Lho
09/ Adela?de
10/ La houle
11/ Attrape-moi
12/ Respire

Date de sortie

Octobre 2008

Label

Mon Slip

Site officiel

www.myspac...


Un commentaire?


Les autres albums

  • Attrape-moi (2008)
  • A découvrir


    Jenifer
    Lunatique


    Maya Barsony
    Femme d'ext?rieur


    Les becs bien zen
    Un sentiment

    Liste chroniques » Chanson » Valhere - Attrape-moi

    chroniqué le 30 Octobre 2008
    Cela fait quelques temps que j'entends parler d'une r?v?lation, une sorci?re noire des sc?nes avec une voix qui tremblerait entre le cristal et le parpaing, capable de briser net les cours les plus endurcis. Ces jours ci, pauvre comme job de nouveaux talents, j'ai re?u le premier album de Valh?re : ? Attrape Moi ?. Valh?re c'est le nom ? la consonne pr?s d'une cuisine. Pourtant 12 titres apr?s j'avais beaucoup moins de goguenardises en stock. On ne se moque pas impun?ment d'une femme portant la culotte qui irait bien ? Bashung et consort.

    Comme Bourges est loin de chez moi, impossible de savoir qu'elle fut remarqu?e d?s 2005 aux D?couvertes du m?me Printemps. En ce temps l?, elle nous faisait le coup de l'artiste acoustique, je ne regrette donc pas de la d?couvrir que maintenant. Maintenant qu'elle a confi? quelques instruments ?lectriques ? des gar?ons comme Denis Barthe, Jean Paul Roy ou Vincent Bosler, qui viennent avec un bon sale son de guitares, des cordes m?lodieuses (Gustavo Beytelmann, collaborateur de Gotan Project, est de cette master classe pour signer les arrangements) et des crocs ? faire peur aux pires matous du coins. Quand ? ses textes, car madame ? l'audace d'?crire des phrases en forme de d?lits, c'est digne d'une dentelle de Bruges pris en main par la plume de Ferr?.

    R?solument rock sur beaucoup de pistes, cette diva intrigante qui l?che ses mots et les restitues d'un crachat a tout pour plaire m?me lorsqu'elle revient ? ses premi?res amours acoustiques. Ses portraits d'anonymes rythm?s ? l'hydrog?ne sont autant de lettres ? la mer, esp?rons que toutes ces bouteilles trouvent leurs propri?taires et qu'elles se fracassent sur vos corps immobiles pour faire raisonner la vie. Vive l'ivresse de cette femme tord-tueuse. Et m?me si elle chante si bien qu'elle ne fait que courir, essayons de l'attraper d?finitivement pour la garder tr?s longtemps.

    Chanson / Chronique par Pierre DERENSY

     

     

    Vos réactions (nombre de commentaire(s) : 0)  

    *
    Code image (a ressaisir) : *
    Commentaire *

     


    Contact - Qui sommes nous ? - Chroniques - News - Les liens - Plan